LE FIGARO MADAME

Le dos-nu serait-il le nouveau décolleté ? Il semble que cette option soit de plus en plus envisagée par les futures mariées. La preuve avec les collections 2018.

Serait-ce parce qu’on a longtemps dissuadé les mariées d’opter pour un décolleté trop plongeant pour le passage à l’église que la forme dos-nu a autant le vent en poupe ? Force est de reconnaître que dévoiler cette partie du corps ne manque pas d’atout séduction. Surtout lorsqu’elle se révèle à peine voilée de dentelle, soulignée par un nœud délicat ou dénudée dans un jeu de plumetis. Une robe minimaliste peut réserver bien des surprises dès lors que celle qui la porte tourne le dos à l’assemblée.

Les créateurs et créatrices de robes de mariée ont bien perçu l’engouement croissant de leurs clientes pour ce parti pris audacieux. En témoignent les collections 2018 qui font la part belle aux dos travaillés de multiples manières. Chez Laure de Sagazan et Maison Floret, on l’habille de dentelle quand chez Margaux Tardits, BHLDN et Elise Hameau, on l’agrémente de touches florales. Si le dos plongeant a les faveurs de maisons comme Victoire Vermeulen, d’autres s’amusent à le dévoiler en partie pour un résultat loin d’être en demi-teinte.

LIRE L’ARTICLE